accueilbiographiebibliothequetemoignagearchives
bar-up
I’ve recently worked on a wonderful translation of a series of poetic reflections on Armenian culture and the experiences of survivors of the genocide in 1915, Mémoire/Memory 1915-2015 by Delphine Jacquart.

It’s been lovely to work on - beautiful writing, and a fascinating insight into a country and an aspect of history about which I previously knew very little.

Alison Layland, auteure et traductrice (Entrevue sur Barrow Blogs, février 2015) www.alayland.uk



Read your work which embodies your great sensitivity and feelings about the Genocide of the Armenians in 1915, commemorating its Centennial this very year. Your highly professional intertwining of Gomidas' and your family members' experiences during this crime against humanity brings to life, in a very warm and personal manner, the atrocities Armenians had to suffer in the hands of their killers, the unhesitatingly cruel mongrels, decendants of Mongol tribes.

Such heartfelt literary efforts as yours help us all now, as well as future generations, remember the first Genocide of modern human history and not only keep in mind Québec's motto of "Je me souviens" but also the motto of "Plus jamais!" (Never again!) which is a fire rekindled by works such as your book. Well done!
Miran P. Sarkissian, Detroit, Michigan 19/12/2015



J'ai beaucoup aimé Mémoire. Je suis heureuse que tu aies trouvé cette porte de sortie qu'est l'écriture. Tu as cette capacité de pouvoir ainsi t'évader du quotidien et du labeur que nous devons tous accomplir chaque jour pour notre subsistance!
Pour ce qui est du génocide arménien, je souhaite que toute la diaspora arménienne connaisse  cette très dure réalité... laquelle semble malheureusement toujours se perpétuer, peu importe le peuple, la race ou la religion!!!!
Que vous n'ayez pas perdu la foi en ce Christ qui semble avoir fait de l'aveuglement volontaire (s'Il existe vraiment) m'épate. Chapeau à vous tous d'avoir pu continuer et de, maintenant, transmettre cette horreur aux nouvelles générations. Il ne faut pas oublier, puisque ça semble un cercle vicieux et être en train de recommencer en Syrie, etc.!

P.S. : je suis malheureusement (ou heureusement pour toi) restée sur ma faim et j'attends impatiemment ta prochaine parution... ton écriture m'apaise.
Francine C. Montréal 27/12/14



Dear Delphine,

I just finished reading your book. We heartily congratulate you for a job well done. I personally can appreciate the work and the effort it must have taken to put out such a wonderful book. Bravo! The lyricism within such dramatic tragedies, the dialogue, and the poetry, all together make the book a tiny jewel to cherish.

Again, Bravo. Cheers
Astrig 14/12/14



À propos de Mémoire – Ce texte simple, sonne juste et émeut avec retenue. Chacun peut le lire. Il y a dans ces lignes une belle tonalité, sans pathos inutile pour méditer et se rappeler. J’ai beaucoup apprécié la préface sobre et la poésie qui à travers la vision des stèles, nous permet de suspendre un peu notre propre temps, puis nous aide à avancer, oh juste un peu, juste un peu ! Je trouve aussi salutaire de rappeler ce moment de l’histoire du XXe siècle qui augure de toutes les horreurs à venir et malheureusement venues !

P.S. Je rêve d’écrire un jour quelque chose pour les éditions de «l’Apothéose.» Quel superbe titre !!!
Robert D. Paris XVIe 02/12/14



Quel plaisir de lire Mémoire. La préface contient juste les idées qu’il faut pour se rappeler que la mémoire est essentielle. La première partie « Khatch Kar » est particulièrement réussie, quant au poème « Pèlerinage au cœur du cercle d’éternité », il comporte des passages vraiment excellents. Les malheurs humains sont nos malheurs et ceux que ce livre évoque sont ceux auxquels il ne faut pas tourner le dos. D’ailleurs, le tableau qui illustre la couverture l’exprime : les visages de cette œuvre nous regardent ; impossible de les éviter, impossible de les ignorer…Ils sont Là où la blessure de chacun se tapit.

Delphine Jacquart a bien fait son travail d’humain (Montaigne avait juste l’ambition de « bien faire l’homme et dûment » en nous livrant ces témoignages et qu’elle touche ce qu’il faut toucher en nous. Merci à elle de sa confiance inébranlable, malgré les horreurs persistantes de notre époque, de sa confiance dans l’humanité.
Geneviève D. Paris XVIe 28/11/14



Avec beaucoup d'intérêt, j'ai lu votre livre. Vous avez beaucoup de talent, une grande sensibilité et un cœur généreux. Je suis certain qu'il suscitera beaucoup de souvenir. Bonne chance et félicitations dans vos projets futurs!

Christian Lécuyer 21/11/14
bar
  facebook amazon
info@delphinejacquart.com
 
coin-1   coin-2